Le gouvernement fédéral accorde du financement accru à Place Koala

juillet 31, 2015

Aujourd’hui, Guy Lauzon, député de Stormont-Dundas-Glengarry-Sud, au nom du ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay, a annoncé un financement de 160 000 $ sur deux ans pour le projet d’avancement du CAEA Place Koala.

Les centres d’appui aux enfants (CAE) et les centres d’appui aux enfants et aux adolescents (CAEA) aident les enfants et les adolescents qui sont des victimes et leur famille à s’y retrouver dans le système de justice pénale. Ils constituent, pour les enfants et les adolescents, un cadre sûr et accueillant où une équipe coordonnée de professionnels travaille à répondre aux besoins particuliers de chacun. Le travail d’une équipe multidisciplinaire dans un CAE ou un CAEA peut tempérer considérablement les chocs émotifs et mentaux que subissent les enfants et les adolescents dans le système de justice pénale.

Dans le Plan d’action économique de 2015, le gouvernement s’est engagé à assurer du nouveau financement aux CAE et aux CAEA. Il versera 5,25 millions de dollars sur quatre ans à compter de 2016‑2017, et 2,1 millions de dollars par année par la suite, pour rendre le soutien et les services offerts par les CAE et les CAEA plus accessibles dans les collectivités de tout le pays.

Les faits en bref

Le CAEA Place Koala recevra 160 000 $ de financement, réparti comme suit :

  • 80 000 $ en 2015‑2016
  • 80 000 $ en 2016‑2017

Le financement servira à améliorer le travail de Place Koala, qui offre un environnement accueillant, neutre, confidentiel, et physiquement et psychologiquement sûr pour les enfants et les adolescents victimes de violence et à les aider à s’y retrouver dans le système de justice pénale afin de réduire considérablement les torts affectifs et mentaux que subit l’enfant.

Par exemple, il permettra à Place Koala d’améliorer l’équipe multidisciplinaire (santé, police, protection de l’enfance, santé mentale, procureur de la Couronne, et médecine) pour assurer la réponse coordonnée la plus efficace possible pour chaque enfant/adolescent victime ou témoin d’actes criminels et sa famille, et établir un processus d’examen des cas qui fait intervenir tous les partenaires de l’équipe multidisciplinaire.

Depuis 2010, le gouvernement du Canada a investi 10,3 millions de dollars, par le truchement du Fonds d’aide aux victimes, dans la création ou l’amélioration de centres d’appui aux enfants et de centres d’appui aux enfants et aux adolescents à l’échelle du Canada.

Par ailleurs, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures législatives pour protéger les enfants. Il s’agit notamment : de la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, qui a reçu la sanction royale en mars 2012; des modifications au Code criminel contenues dans la nouvelle Loi sur le renforcement des peines pour les prédateurs d’enfants, qui est récemment entrée en vigueur, et qui mettra un terme aux peines réduites pour les agresseurs sexuels qui commettent des crimes contre de multiples enfants; et de la Charte canadienne des droits des victimes, qui est entrée en vigueur ce mois‑ci.

Citations

« Notre gouvernement comprend que les plus jeunes victimes d’actes criminels au Canada ont besoin de services et de soutiens spéciaux. Je suis fier d’annoncer un financement qui permettra au Centre d’appui aux enfants et aux adolescents Koala de Cornwall de dispenser des soins spécialisés indispensables dans la région de Cornwall. »

– Guy Lauzon, Député de Stormont-Dundas-Glengarry-Sud

« Les centres d’appui aux enfants et aux adolescents jouent un nouveau rôle crucial en aidant les victimes à recevoir des services dans un environnement sûr et axé sur l’enfant. Les victimes méritent l’aide du gouvernement et des organismes communautaires pour se remettre de leur préjudice et arriver à s’y retrouver dans le système de justice pénale. »

– Peter MacKay, Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Nous sommes extrêmement heureux de recevoir l’aide continue du ministère de la Justice. Sans ce soutien, Place Koala ne serait pas arrivée où elle en est aujourd’hui, si rapidement, pour répondre à l’enjeu critique des mauvais traitements infligés aux enfants. Cet investissement nous permettra d’améliorer davantage notre centre pour veiller à ce que les enfants, les adolescents et les familles reçoivent des services coordonnés, uniformes, accueillants pour l’enfant et l’adolescent, culturellement pertinents, adaptés à l’âge du sujet, et sans double emploi. Nous partageons une responsabilité de voir à ce que les enfants, les adolescents et leur famille aient l’appui dont ils ont besoin pour aller de l’avant et vivre une vie en santé. Aider à donner à chaque enfant et adolescent la chance de vivre une vie sûre, en santé et heureuse est le travail le plus important que nous puissions faire. »

– Elyse Lauzon-Alguire, Directrice générale – Place Koala, Centre d’appui aux enfants et aux adolescents

Liens pertinents